Psychologie et illégalité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Psychologie et illégalité.

Message par Notugnas le Mar 23 Juil 2013 - 19:03


__________________________________________________

Prénom : Tom
Nom de famille : Salieri
Surnom : Tommy
Age : 35 ans
Date de naissance : 7 Janvier 1978
__________________________________________________



 Ma vie est loin d'être intéressante. En fait, je ne vois même pas pourquoi je vous la raconte en ce jour même. Tellement peu palpitante, elle est terne, et morose comme quand le ciel gris envahit nos petits univers, et fais de notre mental une dépression à part entière.


Je suis né à Los Santos, comme pas mal de vous, j'ai grandi relativement bien, entouré d'une famille qui m'aimait, et m'éduquait de façon tout à fait correcte. Mais ça, ça vous est égal, en réalité, vous voulez savoir qui je suis, ce que je fais là, et surtout, pourquoi je suis là, à écrire sur cette vulgaire feuille de papier, accompagné de mon mégot de tabac froid.



Bon, pour faire relativement simple, j'ai jamais été tout blanc. Pendant mon adolescence, j'ai pas mal trafiqué avec des amis, on vendait par ci par là, pour s'acheter les nouvelles fringues à la mode, les nouveaux bijoux, bref, tout pour bien draguer les gonzesses.


J'ai étudié sur tout ce qui est psychologie, métier et fillière qui me branchaient depuis ma tendre enfance, c'était aussi pour moi le moyen d'en savoir plus sur ce monde de brutes, et ainsi, de mieux pouvoir tirer les ficelles.


En réalité, je n'ai jamais exercé dans cette fillière, bien que je m'en serve assez régulièrement dans la vie courante, je n'ai jamais eu l'occasion d'en faire un métier à plein-temps. Pourquoi est-ce que je n'ai jamais pu en faire un métier à plein temps vous demandez vous certainement en me lisant... Et bien, c'est là que tout débute réellement...
__________________________________________________


J'avais fini mes études depuis quelques mois, et j'm'étais autorisé une année sabathique d'une année dans le but de me reposer, et de réfléchir tranquillement à la suite des mes projets. Je consommais un peu de drogues, comme depuis des années, mais sans excès, et j'étais finalement rentré dans ce qu'on appelle le " bizness ", à une échelle tout de même plus haute que celle de mes 15 ans. J'étais devenu un commercant dans le marché illégal de la drogue, de par mes capacités à pouvoir influencer les gens, grâce à ce que j'avais appris pendant mes études


 Un mec m'avait donné rendez vous à l'époque, un certain Craw, qui venait de la part de mon boss, mon chef. Après avoir pas mal discuté ensemble, on était devenus des associés, car de toute manière, on avait pas vraiment le choix.


Le 23 Décembre 2003, on avait refourgué plusieurs kilos de coke avec Craw, à un mec assez blindé. C'était un ordre de notre chef, et puis ça a dégénéré.

C'était le soir du réveillon. J'étais chez ma famille, tranquillement, et pour moi rien ne s'est passé. Rien de physique, en tout cas. Par contre, en rentrant chez moi le lendemain matin, j'ai pu admirer le désastre quy avaient été causés. Le sol était dépouillé, tout les meubles étaient en ruines, certaines fenêtres étaient brisées sur le sol, tandis que j'avais eu la joie de retrouver mon chat étripé sur le canapé. Bien évidemment, la fameuse malette de paye que je devais partager avec Craw dans la journée avait disparue...

Je n'ai jamais revu Craw, et je n'ai plus jamais eu aucune nouvelle. Certainement cet enculé qu'à du saccager mon appartement, et voler la thune. Résultat des courses, j'ai du aller voir mon Boss pour lui annoncer que Craw avait fui le bizness, et que j'avais perdu la thune. J'ai pris une sacrée soufflante, mais bon, j'ai eu l'argent, parce que je bossais bien, et tout est rentré dans l'ordre. J'ai continué à bosser pendant pas mal d'années, en alternant des études plus poussées de temps en temps en psychologie, jusqu'à ce putain de 15 Février 2007...

Il était à peu près 19h30, je venais de sortir d'un de mes cours, j'avais fais une petite livraison, et là dessus, mon Boss était plutôt sympa. Il me laissait étudier, bosser un peu à côté... D'un côté, c'était de là dont je tirais toute ma puissance... Comme je disais, je venais de faire une petite livraison, et je rentrais chez moi après être passé m'acheter quelques pizzas surgelées quand en regardant par l'extérieur de ma fenêtre, j'ai cru remarqué une ombre dans mon salon.

Doucement mais fermement, j'ai ouvert ma porte, et ai avancé dans mon salon. Là, j'y ai croisé Craw, un flingue pointant en ma direction. Mon pouls s'est accéléré d'un coup, le stress a commencé à monté, et des perles de sueur se sont mises à coulées.

D'un ton sec, il m'a dit :
- "Bonsoir Tommy. Alors, tu croyais pouvoir m'enculer ? Voler mon argent et m'envoyer en prison ? Et bien mon pote, ça a foiré. T'aurais dû me tuer, pas m'envoyer en taule. Quel beau cadeau d'anniversaire, que de te tuer, Tommy. Adieu."

- " Attends Craw, putain, de quoi tu parles ? J'ai rien fais, merde, pose ce flingue ! Pose ce flingue, j'te dis ! J'ai rien à voir là dedans, bordel, merde ! Attends ! "
- "Trois ans déjà que j'attend ce moment, trois ans. Tu crois pas que j'ai attendu assez longtemps ? Et tu oses me dire que c'est pas toi ? Premièrement, tu es parti avec l'argent. Deuxièmement, tu as essayé de me mettre hors course en m'envoyant en taule. Troisièmement, tu as dépensé mon argent. Et maintenant, tu oses me mentir ?"
- " Mais merde, mec, je t'ai jamais menti ! Je croyais que c'était toi qui t'étais tiré avec la malette en niquant tout mon appart ! Putain, j'ai pas touché à l'argent, et j'ai jamais voulu t'envoyer en taule ! Je croyais que c'était toi qui t'étais tiré avec la thune touchée à Noel ! Pourquoi tu crois que c'est moi ?! "

- "  Ah ouais ? Et pourquoi alors j'ai eu ce message: De la part de Tommy, connard. Tu l'explique, ça ?! "

- " Mais non, j'peux pas l'expliquer ! Va y, pose ce flingue, mec, qu'on réfléchisse un peu ! J'te jure que j'ai jamais rien fais envers toi, maintenant pose ce flingue ! "

- "  Je veux bien t'écouter encore un peu plus. Mais, montre toi convainquant. C'est quoi, ta version ? T'as fait quoi le 24 ? "

La sueur perlait encore un peu plus sur mon front, et bien évidemment, les pizzas surgelées étaient tombées au sol depuis longtemps.

- " Le 24, j'étais chez ma famille pour le réveillon de Noel ! J'avais laissé la malette chez moi, qu'on devait partager le lendemain ! Le lendemain matin, quand je suis revenu, j'avais l'appart en bordel, et plus la malette, j'te l'ai déjà dit ! J'suis allé voir le boss, j'me suis dit que tu t'avais fui le bizness avec la malette, et du coup, il m'a remboursé ma part ! Tu veux quoi, qu'on aille voir mes parents de 70 ans pour leur demander si j'étais bien là le 24 Décembre, et les impliquer dans toute cette merde ?! Si c'est pas moi, ça peut être que... "

- " Si c'est pas toi, ça serait qui hein ?! Oh putain... Merde, ce mec nous a enculé ! "


Putain oui, ce mec nous avait enculés, et on avait jamais percutés. Quand Craw eu finit sa phrase, il avait posé le flingue sur le fauteuil. D'un seul coup, je me suis mis à marcher en direction du flingue, et l'ai pris d'une poigne hésiteuse. J'ai regardé le chargeur : chargé. D'un geste de la main, j'ai tendu le calibre à Craw.

- " On a du boulot. "


- " Ouais. Il est temps que le sang coule... "

Bizarrement, on s'est dirigés tout les deux en même temps vers la porte. Lui remontant son flingue dans sa veste, et moi m'essuyant le front, soulagé d'être toujours du monde des vivants. Rapidement, on a pris la voiture, pour se diriger chez notre boss.

Quand on est arrivés chez lui, on lui a directement expliqué toute la situation, et au bout d'un long moment à réfléchir, j'ai réussi à trouver une solution, un plan.

On a fait passé une commande au mec, une grosse commande. Il nous a pris l'équivalent de 100 Kilos d'coke. Il a pas pu résister à venir en personne, avec ses hommes de mains. Le rendez vous s'est déroulé dans un ancien entrepôt qui allait être détruit sous peu, et ainsi condamné.

Le signal passé, les coups de feu et le sang n'étaient plus que les seuls maîtres de la scène. L'humain en lui même n'était plus car la rage et la peur surpassaient, et de loin, tous les autres sentiments, ce qui donnait au moment une sensation étrange, et noire.

C'était la première fois que je voyais la mort en face, et ce fut un sentiment atroce. Je ne préfère même pas le décrire ici, tellement les mots ne sont pas assez puissants, et de toute façon, ne me viennent pas. Finalement, j'ai repris la drogue, et je l'ai remise au Boss, les mains tremblantes.


[EN COURS]


 


Dernière édition par Notugnas le Lun 29 Juil 2013 - 0:36, édité 2 fois

Notugnas

Messages : 107
Date d'inscription : 20/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychologie et illégalité.

Message par L le Mar 23 Juil 2013 - 21:53

Une histoire qui attire le lecteur de plus en plus. Agréable à lire, et déjà une certaine hâte que le 'boss' soit vengé de ses coups-bas. Vivement la suite.

_________________

L

Messages : 2802
Date d'inscription : 01/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychologie et illégalité.

Message par Owen Ferguson le Mar 23 Juil 2013 - 22:52

Super ! J'aime beaucoup, tout en lisant l'histoire, je me faisais le film dans ma tête. Hâte de voir la suite.

Owen Ferguson

Messages : 331
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychologie et illégalité.

Message par Notugnas le Mar 23 Juil 2013 - 23:07

Ahah, merci à vous ! La suite devrait arriver bientôt, ne vous inquiétez pas ! Wink

_________________

Notugnas

Messages : 107
Date d'inscription : 20/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychologie et illégalité.

Message par Zaraphiel le Dim 28 Juil 2013 - 23:23

Je veux la suite! La suite! La suite! Very Happy

_________________

Ancien joueur de SK.

Zaraphiel

Messages : 45
Date d'inscription : 08/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychologie et illégalité.

Message par Harris McDoherty le Dim 28 Juil 2013 - 23:52

En cours de lecture.

_________________

Harris McDoherty

Messages : 128
Date d'inscription : 20/07/2013
Localisation : Little Ireland.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychologie et illégalité.

Message par Notugnas le Lun 29 Juil 2013 - 0:39

Edit du BackGround !

On travaille sur la suite, elle devrait être disponible demain dans la soirée, je pense ! Razz

_________________

Notugnas

Messages : 107
Date d'inscription : 20/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychologie et illégalité.

Message par Alcott le Lun 29 Juil 2013 - 10:38

Présentation sobre mais très organisée, un plaisir à lire. Wink

_________________

 The Dragon Syndicate 

Alcott

Messages : 1373
Date d'inscription : 05/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychologie et illégalité.

Message par l33t le Mar 17 Mar 2015 - 3:52

Alcott d'Habbo ?

l33t

Messages : 1
Date d'inscription : 17/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychologie et illégalité.

Message par Gregory Parker le Mer 6 Jan 2016 - 19:43

Reprise ici rappelez tous le monde http://fr-lsrp.forumactif.org/
Présentation des systèmes de la 1.0 bientôt présenté, inscrivez vous et suivez l'actualité de LSRPfr !

Gregory Parker

Messages : 38
Date d'inscription : 15/12/2013
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychologie et illégalité.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:40


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum